Programmes

Saison 2010

Autour des pièces de clavecin de Jean Philippe Rameau.

Oeuvres de J.P.Rameau, J.Duphly et J.M. Leclair pour clavecin concertant et deux violons.

Avec Stéphanie Paulet et Agnès Kaitasov, Violons et Michaël Parisot, Clavecin.

Programme donné au Musée Magnin, Dijon et à la Cour des Comptes, Paris.


Stylus Phantasticus 1 :

Programme à deux violons et orgue

Oeuvres de J. Rosenmuller, I. Albertini,H. I. Biber, J. Schmelzer, J.S. Bach…

Avec Stéphanie Paulet et Agnès Kaitasov, Violons et Michaël Parisot, Orgue.

Programme donné à la Péniche du Louvre, Paris, au festival Orgue en Ville et au festival des chapelles en Vercors.

Saison 2011

La famille Bach.

Cantates et motets de Johann Sebastian et Johann Christoph Bach pour choeur et orchestre, double concerto pour violons de JS Bach.

Programme réalisé en partenariat avec Contraste, ensemble vocal de Franche-Comté et Brigitte Rose.

Programme donné en clôture du festival Orgue en Ville, Grand Kursaal de Besançon.

Saison 2012

Claudio Monteverdi, musicien sacré et profane.

Autour du 8e livre de madrigaux et de la Selva Morale.

Programme créé avec l’ensemble vocal Contre Zut et Alain Lyet.

Programme donné au Prieuré de Marast


Stylus Phantasticus 2 :

Programme de musique vocale sacrée allemande avec le chanteur basse Paul Willenbrock.

Oeuvres de N. Bruhns, H. I. Biber, F. Tunder, D. Buxtehude…

Programme donné au festival Orgue en Ville (Besançon, Boussières, Pesmes), aux Estivales du Haut Jura


Musiques sacrées de la contre réforme :

Oeuvres sacrées de C. Monteverdi et G. Carissimi.

Programme crée avec Contraste, ensemble vocal de Franche Comté et Brigitte Rose.

Programme donné en clôture des Estivales du Haut Jura.

Saison 2013

Stylus Phantasticus 3 : Abend Musiken.

Concerts avec la participation exceptionnelle de la Mezzo Soprano Isabelle Druet, accompagnée par deux violons, Orgue et Viole de Gambe.

Répertoire sacré du haut Baroque allemand (C. Bernhardt, H. Schütz, D. Buxtehude, J. A. Reincken…).

Programme donné au festival Orgue en Ville les 7 et 9 juillet 2013 (Grand Kursaal, Pesmes).

Saison 2014

Juillet 2014 :

Résidence de l’ensemble au festival Orgue en Ville, autour de l’oeuvre de J. S. Bach.

Suites et concerti.

Première Ouverture en Ut M.

Triple concerto pour Violon, Flûte et Clavecin en la m.

Deuxième Ouverture en si m.

Quatrième concerto Brandebourgeois pour Violon et deux flûtes à bec.

Programme donné à Besançon, Grand Kursaal et Pesmes.

Concert de clôture du festival.

Avec l’ensemble vocal Contraste, autour de la Messe Brève en La M.

Programme donné à Besançon, église de la Madeleine

Les programmes
« Stylus Phantasticus »

Rhétorique : c’est par cet adjectif que l’on qualifie le plus souvent la musique allemande et italienne du XVIIème siècle … Mais au fond, qu’est ce que cela signifie exactement ? Littéralement, la rhétorique est l’art de convaincre par le discours : ici, les notes de musique viennent remplacer les mots pour déclamer un propos qui doit emporter l’adhésion de l’auditeur. Les compositeurs s’emploient alors à construire des formes organisées et efficaces, remplies d’images sonores marquantes qui n’ont pour autre but que de venir frapper l’imagination de leur auditoire.

Les compositeurs présents dans ces programmes, bien que peut être peu connus du grand public, tiennent tous une place importante dans l’histoire de l’évolution de la sonate d’église, de la musique d’orgue et du répertoire soliste pour violon, par la qualité ou l’originalité de leur apport. Ils intègrent dans leur discours tous les éléments du nouveau style baroque italien, notamment par l’intermédiaire du compositeur Heinrich Schütz qui crée le lien tangible entre les deux écoles. On peut souvent qualifier leurs oeuvres comme appartenant au « Stylus phantasticus », un mode de composition musicale très influencé par les premiers compositeurs baroques italiens et que les allemands développent ensuite au plus haut point dans une musique volontiers débridée, expressive et virtuose jusqu’à l’excès…

Cette thématique peut se décliner autour de divers programmes, allant du duo (violon et orgue), à la musique de chambre avec voix (1 ou 2 violons, viole de gambe , orgue et voix de soprano ou basse ) en passant par le trio ou la production plus vaste avec chœur et orchestre .