Présentation

« Musica reservata » : c’est par cette appellation qu’étaient désignées, dans la seconde moitié du XVIe siècle, certaines musiques expressives et expérimentales destinées à un cercle d’amateurs avertis et au fait du côté avant gardiste de ces partitions. Par extension, cette terminologie pourrait s’appliquer à toute musique réservée à un cercle d’initiés.

Vesontio, ensemble professionnel de musique ancienne, a justement pour but de vous faire entrer dans ce cercle …

Cet ensemble de musique baroque à géométrie variable propose à ses auditeurs de découvrir et de partager, avec un soucis de mise en perspective toujours didactique, ces pages en marge du répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles.
N’ayons pas peur d’aller au devant de ces musiques de l’extrême, faites de sang et de larmes parfois, mais proposant toujours une exploration expressive des sentiments humains.

Ensemble Vesontio

Quelques clés d’écoute et de compréhension vous permettront de rentrer dans l’univers si particulier de ces répertoires. Ils étaient soit réservés à une élite intellectuelle (comme les pages des « monodistes » florentins de l’aube du XVIIe siècle, précurseurs du génial Claudio Monteverdi) ; ou réservés à un culte religieux particulier (musiques luthériennes piétistes des précurseurs germaniques de Jean Sébastien Bach) , réservés à une élite aristocratique (musiques de la cour de France du grand siècle et motets écrits pour le rite versaillais), réservés enfin à des scientifiques pétris de numérologie (musiques spéculatives de la plume de Jean-Sébastien Bach telles que l’Offrande Musicale)…

Les privilèges sont aujourd’hui abolis, et ces musiques, certes complexes dans leur conception mais à l’expressivité immédiate, ne sont plus réservées à une élite !
Quittons ensemble les chemins tout tracés et explorons ce qui se cache dans les sous-bois qui le jalonnent : les musiciens de l’ensemble Vesontio et son directeur artistique Michaël Parisot, claveciniste et organiste, vous feront découvrir toutes ces pages qui parfois nous impressionnent mais qui finalement nous ravissent , en touchant non seulement le coeur mais aussi l’esprit.

Ensemble Vesontio

Des musiciens…

Issus pour la plupart de la grande région Bourgogne-Franche-Comté, ils peuvent venir de tout le quart nord-est de la France, tous spécialistes de la pratique historique sur instruments anciens ; leur effectif s’adapte aux besoins spécifiques des répertoires et programmes et présente un riche éventail de sonorités variées, colorées et parfois rares. Les cordes anciennes s’y trouvent représentées (violes de gambe, violon et violoncelle baroque), auxquelles les vents viennent s’associer (flûtes à bec, traverso, hautbois et basson baroque), et le continuo s’y trouve enrichi de timbres rares (harpe ancienne, théorbe, orgue et clavecin..). L’émotion immédiate et particulièrement touchante de la voix humaine s’ajoute à nombre de programmes.

Des Musiques…

Si Vesontio ne s’attache pas qu’à un répertoire spécifique (pays ou époque), son directeur musical ne cache pas son attirance toute particulière pour les musiques du premier baroque italien, véritable manifeste esthétique de ce nouveau mouvement artistique de la musique. (compositeurs vénitiens tels que T. Merula, G. P. Cima, D. Castello, B. Strozzi… ou actifs à Mantoue dans l’entourage de C. Monteverdi). Tous les programmes construits et proposés sont reliés entre eux par cet esprit commun de découverte et de partage avec le public.

Un parc instrumental…

Pour la réalisation de ses productions musicales, Vesontio dispose d’un parc de claviers anciens typés et de qualité qui sont utilisés et transportés pour les concerts de l’ensemble. (clavecin italien XVIIe d’après A. Gregori, clavecin flamand double clavier d’après A. Rückers, orgue positif).

Un esprit philologique…

Unis par de solides connaissances musicologiques, les musiciens se retrouvent autour d’un projet commun étayé et en constant questionnement, loin du poids de l’héritage d’une tradition. Un souci particulier est apporté au style de réalisation de la basse continue, véritable colonne vertébrale de la musique dite baroque ; ainsi qu’à une lecture et approche rhétorique des oeuvres, à la lumière des traités anciens.